12 conseils utiles pour acquérir un condominium neuf

Si vous songez à acquérir un condominium neuf, il faut prendre en considération un certain nombre d’éléments avant de signer.

Voici quelques conseils pour vous aider à prendre une décision éclairée :

  1. Assurez-vous de comprendre exactement ce qui est compris et ce qui n’est pas compris dans le prix d’achat.
  1. Examinez attentivement la disposition et les limites de la partie privative ainsi que la quote-part de partie commune.
  1. Examinez les services prévus et déterminez s’ils répondent à vos besoins.
  1. Assurez-vous de bien comprendre quel montant de frais liés aux parties communes vous pouvez payer et déterminez quels sont les frais prévus pour la partie privative.
  1. Examinez attentivement votre déclaration de divulgation et apportez des précisions à toute question que vous pourriez avoir avec le promoteur ou un professionnel du droit.
  1. Renseignez-vous sur les types de modifications autorisées et les coûts qui y sont associés. Cela comprend des modifications plus importantes comme le déplacement des fenêtres et des portes ainsi que des modifications mineures comme les couleurs ou les finitions des planchers ou des armoires.
  1. Si vous êtes préoccupé par l’aménagement futur ou les changements pouvant survenir dans votre région, vous pouvez vous renseigner auprès de votre municipalité pour savoir si des projets de construction sont prévus à proximité.
  1. Demandez si les services publics seront compris dans les frais des parties communes de l’association condominiale ou si chaque propriétaire de partie privative paiera individuellement les siens.
  1. Renseignez-vous auprès du promoteur sur les mesures de réduction du bruit ou des odeurs.
  1. Consultez les renseignements concernant les garanties sur les condominiums neufs sur le site Web de Tarion et les différentes dates d’occupation comprises dans votre convention d’achat.
  1. Confirmez auprès de votre promoteur que l’immeuble sera accessible aux personnes handicapées, en particulier si vous ou une personne qui résidera dans la partie privative avez des besoins en matière d’accessibilité.
  1. Parlez à un avocat ou à un professionnel en immobilier avant de signer tout document.